FAURE-UP SAINT ETIENNE

  • BP 30 Chateau de Valbois
    42580 L'ETRAT
  • 0437262969

FAURE -UP LYON

Investissement locatif à Lyon : LMNP - Tout savoir sur la location meublée non professionnelle à Bordeaux

LMNP - Tout savoir sur la location meublée non professionnelle à Bordeaux

Nous sommes spécialistes de l’achat et de la revente de biens immobiliers à Bordeaux et nous possédons plusieurs compétences dans ce vaste domaine. L’achat et la vente d’un bien est un acte important dans une vie. Il est souvent difficile de connaître le moindre secret de ce milieu et d’y investir son capital justement. Ce sont pour ces raisons que nous aimons accompagner nos clients au cas par cas, tout au long de leur projet. Que ce soit pour la préparation de votre retraite, pour un investissement, pour un achat de logement principal ou de défiscalisation. Nous sommes experts en loi de défiscalisation (Loi pinel, Censi Bouvard, Marlaux) ainsi qu’en logements meublés professionnels et logements meublés non professionnels.

 

Dans cet article nous allons nous intéresser plus particulièrement au logement meublé non professionnel (LMNP) et à ses avantages.

Les avantages d'un investissement en LMNP à Bordeaux 

Lorsque l’on investit dans un logement dans le but de le louer, deux choix s’offrent à nous : la location nue ou meublée.

A Bordeaux, la location meublée possède plusieurs avantages pour le locataire ainsi que pour le propriétaire. Cela répond au statut de location meublée non professionnelle et permet de bénéficier d’une fiscalité ainsi que d’une création de baux intéressants. Ce statut devient encore plus intéressant si le bien fait partie d’une résidence de services. La phrase “location en meublée non professionnelle” signifie au niveau de la loi, qu’un particulier met une habitation en location. De ce fait, le logement doit contenir tous les équipements pour vivre et manger correctement. Ce statut de logement meublé non professionnel est applicable lorsque les revenus tirés du bien ne dépassent pas 23 000 € ou 50% des revenus globaux,  perçus par le propriétaire.

 

Lorsque la location se fait en meublée, elle est régie par un bail signé d’un commun accord entre le propriétaire du bien et le locataire. Dans ce cas précis de la location en meublée non professionnelle, le statut présente certains avantages par rapport à une location nue. Le bail est d’une durée de 1 ans reconductible pour un locataire lambda et de 9 mois pour un étudiant. Le locataire a la possibilité d’envoyer un préavis d’un mois avant son déménagement. Ce préavis a été fixé par le fait qu’il est possible d’arriver et de partir du logement avec une simple valise d’affaire. Le propriétaire peut mettre fin à la location à la fin du bail sans fournir d’explication ou peut modifier tous les termes du contrat avant le renouvellement de celui ci. Le locataire est libre de de le renouveler ou pas. S’il refuse il devra remettre les clés.

 

Le statut de la location meublée non professionnelle est soumis aux bénéfices d'impôts industriels (BIC). Lors de la location de votre bien, vous allez percevoir des loyers. Vous aurez ainsi pour obligation de les déclarer et de payer des impôts dessus. Pour cela, deux régimes d'imposition s’offrent à vous pour la location meublée non professionnelle. Le micro BIC est le premier régim. Il vous permet d’être soumis à l'imposition sur 50% de vos loyers. A Bordeaux, les revenus locatifs ne doivent pas dépasser les 70 000 €, c’est un régime très simple d’utilisation. Cependant, il est souvent plus avantageux d'utiliser le régime réel simplifié. Ce deuxième régime est fait pour les locations en meublées professionnelles. Il permet de déduire les frais, charges et amortissements sur les loyers perçus et de faire baisser son taux d’imposition. Il est donc possible d’arriver à un bénéfice nul.

 

La location meublée non professionnelle peut être associée à la loi Censi Bouvard à condition d'investir dans une des résidences de services suivantes : les résidences étudiantes, les résidences pour seniors ou pour personnes handicapées, les résidences de soins et les résidences d’affaires pendant minimum 9 ans. Les résidences de tourisme ont été exclues au 31 janvier 2018 car un nouveau dispositif a été mise en place. En effet, une réduction de 11% sera faite sur le bien récupérable sur les impôts linéairement pendant les neuf années. Une limite de 300 000 euros par an a été fixée pour l'investissement.